Henry, une main gauche qui déchaîne les foules

Par Maurice Neyra

« Les tricheurs ne connaissent pas la vraie joie de gagner » affirme l’écrivain français Maurice Sachs. Les mauvaises langues diront que Thierry Henry n’a pas montré quelque signe de tristesse après le but de William Gallas ce mercredi 18 Novembre 2009, ayant permis de qualifier la France pour sa quatrième coupe du monde consécutive. Pourquoi aurait-il dû ? Les Bleus se sont qualifiés pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud, après avoir disputé l’épreuve tant redoutée des barrages face à l’Irlande. Son équipe a tant souffert pendant ces qualifications après avoir notamment chuté contre l’Autriche il y  plus d’un an, longtemps douté contre les Féroé en Août et dominée par les Serbes début Septembre. Son équipe a certes mal joué mercredi dernier face aux Irlandais valeureux et faisant preuve d’une abnégation à toute épreuve, mais c’est sa main qui dérange. Petit rappel des faits ; On joue la cent quatrième minute de jeu lorsque sur un coup franc pour les tricolores, Henry arrive à se défaire de son vis-à-vis irlandais et à contrôler une première fois involontairement le ballon de la main avant de l’amortir à nouveau avec sa main gauche et cela de manière totalement consciente et volontaire. Il peut ensuite centrer pour Gallas qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond des filets. Le but est cependant accordé par l’arbitre suédois Peter Hansson à la surprise générale des défenseurs de l’équipe du trèfle. A cet instant précis, la France est qualifiée pour la première coupe du monde prévue sur le continent africain. A dire vrai , tout le match a été un calvaire pour les finalistes de l’épreuve en 2006. Longtemps menés 0-1 par les Irlandais grâce à un très beau but de Robbie Keane, les Français, vainqueurs sur le même score à l’aller, ne peuvent éviter les prolongations. Sous les regards stupéfaits du président de la République Nicolas Sarkozy, du premier ministre Francois Fillon, de la secrétaire d’état aux sports Rama Yade ou encore des anciennes gloires du foot Zinedine Zidane et Fabien Barthez, la France va devoir jouer encore trente minutes minimum. Si rien ne se passe durant ce laps de temps, viendra alors la séance terrible des tirs au but. Ce scénario hypothétique n’a cependant pas eu lieu, Henry se jouant « parfaitement » du corps arbitral.

Les photographes se sont régalés

Le meilleur buteur de l’histoire du football français s’est cru pendant un instant, une seconde peut être, à l’abri des caméras de télévision du monde entier. Mal lui en a pris, les photographes étaient bien trop nombreux au Stade de France ce soir là, et sa main a fait la une des journaux français et celle de la plupart des quotidiens sportifs de la planète. Tous dénoncent le jeudi matin un geste scandaleux, un geste qui rappelle la main de Maradona en 1986 contre l’Angleterre. Pour certains, Henry est un tricheur qui fait honte à la France, pour d’autres c’est la fin de sa carrière. Les quotidiens irlandais et anglais sont particulièrement sévères : « Un contrôle de la main (« handy intervention ») d’Henry met fin au rêve irlandais à Paris » déclare le Irish Times, « Un but douteux ruine le rêve de la Coupe du Monde de l’Irlande » affirme le BBC Sports. Le quotidien espagnol Marca n’y va pas par quatre chemins : «  La main d’Henry qualifie la France ». Les radios et télévisions évoquent tous l’évènement, en critiquant Henry, en le dénonçant comme un vulgaire tricheur. Seuls les journalistes de TF1 ne se montrent que partiellement critiques envers lui, peut-être tout simplement sous le choc des images ou dans le souci de suivre la ligne éditoriale de la chaîne. Le président Sarkozy  intervenant quelque minute après le coup de sifflet final, comptait bien sur la qualification dans la douleur de la sélection nationale pour vanter les valeurs de courage, de volonté et de passion du peuple français. Les journalistes de TF1, première chaîne du pays, n’auraient jamais  osé émettre une critique. Seul l’ancien joueur Bixente Lizarazu, aujourd’hui consultant, réprimande le geste de « son pote » dans l’émission Téléfoot le dimanche suivant le match. C’est bien plus sur le réputé quatrième pouvoir que représente Internet que la foule se déchaîne. En une nuit, la main du buteur de Barcelone, fait le buzz. Plus de 6000 fans de « la main d’Henry » se manifestent ainsi sur Facebook et des groupes « anti-Henry » sont crées. Ainsi, la vidéo de l’action atterrit rapidement sur Youtube. Le nombre de visiteurs ne cesse d’augmenter malgré l’heure tardive, les commentaires pleuvent de tous les côtés laissant Henry en prendre pour son grade.  Un sondage effectué par le quotidien Le Monde dévoile que 88% des Français sondés s’indignent du geste de la star. La France ne peut donc fêter dignement sa qualification.

Les anti-foot s’insurgent aussi

Les aficionados du ballon rond sont en grande majorité choqués par le geste de « Titi ». Tous, sauf quelques uns qui déclarent que « c’est le signe des grands joueurs » en référence à Maradona ou encore à Lionel Messi, auteur lui aussi d’un but de la main il y a environ un an. D’autres affirment que « c’est la faute de l’arbitre, il n’avait qu’à siffler »,  qu’«  il y avait un penalty auparavant sur Anelka et que justice a été rendue », et pour le reste des soutiens d’Henry la « vidéo dans le foot devient impérative ». Voilà les rares soutiens non officiels du passeur décisif de mercredi. Les autres s’élèvent contre son geste comme le prouve le sondage évoqué précédemment. D’une manière plus radicale, les « anti-foot » rajoutent leur grain de sel en déclarant qu’« il n’y a que de la triche » dans le foot. « J’ai honte des français », « il devrait être suspendu à vie » sont quelque uns des propos rapidement diffusés sur les blogs et surtout sur Facebook où les profils anti-Henry se multiplient. Du côté Irlandais, les modérateurs de forums de football sont parfois obligés de censurer certains commentaires cependant enregistrés : « fucking french black » pour ir28 ou « in ireland he’s a dead man » pour kl2tt. Ces dernières preuves de mécontentement n’ont pas la même teneur mais témoignent d’un esprit similaire. Les vrais spécialistes irlandais critiquent évidemment la main plus modérément. Tony Cascarino,  ancien joueur de l’Olympique de Marseille, parle d’un joueur qui « n’a jamais été fairplay » et qui ne mérite selon lui « aucune reconnaissance ». Tous les professionnels du foot sont scandalisés, de l’entraineur italien Trapatonni et à la Fédération Irlandaise qui envoie, jeudi 19 Novembre, une lettre demandant à la FIFA de rejouer le match. Devant le refus de sa demande à cause du règlement, une grande déception et amertume se fait sentir dans le camp des battus. Le mal est déjà fait et Henry le sait bien.

Henry s’est senti bien seul

En effet, plus que sa main en elle-même, c’est l’ensemble du comportement du joueur qui est dénoncé par la presse et l’opinion footballistique internationale. On peut se demander pourquoi Henry a-t-il autant laissé exploser sa joie lors du but ? « Je le regrette, et c’est là où on peut me reprocher mon comportement » répondait-il dans une interview accordée lundi 23 Novembre à Lizarazu sur RTL. Etait-il honnête d’aller à la fin du match s’asseoir aux côtés de l’irlandais Dunne pour le consoler ? Non, sûrement pas. Surtout après lui avoir infligé une punition si dure. A-t-il bien fait de déclarer qu’il était favorable à rejouer le match alors que la FIFA avait déjà prononcé son désaccord ? Dans les couloirs de Sciences Po Poitiers, un étudiant s’indigne « Je trouve ça complètement dégueulasse de sa part ». Il n’a pas totalement tort, soit, Henry n’a pas fait preuve de tact. Cependant l’accabler de cette manière n’est pas, loin s’en faut, la meilleure solution. Il regrette son geste, l’évidence ne fait point de doute. Le joueur affirme s’être senti bien seul au lendemain et le surlendemain du match. « Vraiment seul » insiste-t-il dans les colonnes du quotidien l’Equipe de lundi 23 novembre. Aucun des joueurs de l’équipe n’a essayé de lui remonter le moral, et ce n’est qu’après son communiqué que la Fédération Française de Football a réagi en lui manifestant son soutien. Soutien non partagé par Eric Cantonna qui critique de manière virulente le joueur qui « préfère ne pas écouter ». Henry avoue même que sans le soutien de sa famille, il aurait peut être mis un terme à sa splendide carrière que trop d’amateurs de foot ont tendance à oublier. Le journal uruguayen Observa cite le joueur : « très très proche d’arrêter…c’est surtout pour ma fille que j’ai continué, et aussi bien sûr pour la France à qui je dois une revanche ». Il déclare sur le site internet de l’Equipe « Je me battrai toujours jusqu’au bout. Même si ce qui vient de se passer restera gravé. Tu peux toujours pardonner mais tu ne peux pas toujours oublier – comme le déclarait Honoré de Balzac-». Certes, cette main ne sera pas oublié de sitôt, mais de grâce, pardonnons rapidement Thierry Henry car avant d’être un talentueux joueur de foot, c’est une personne exemplaire en dehors du terrain, engagée dans de nombreux projets humanitaires. Alors non, ce n’est pas un tricheur et la France ne doit pas avoir honte de lui. On peut tous faire des erreurs, ce n’est que la médiatisation qui amplifie celles des stars, celles du foot notamment. Pour ceux qui ne l’ont pas encore pardonné, espérons simplement qu’ils se retrouvent dans ces étonnantes paroles de Paul Claudel : « Celui qui aime beaucoup ne pardonne pas facilement ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s