Le bilan tennistique de l’année 2009

Par Maurice Neyra

 

Cette année 2009 aura été en termes tennistiques l’une des plus importantes de la décennie actuelle. L’ensemble des tournois disputés nous a réservé son lot de surprises et le tennis a connu des bouleversements d’une rare intensité. Il s’avère nécessaire d’effectuer un bilan de l’année actuelle et dont les fêtes de Décembre vont permettre aux tennismen et tenniswomen de haut niveau de se requinquer, mais surtout de se préparer pour entamer au mieux la prochaine saison.

Janvier-Mars

Pour parler tennis, la saison 2009 a été riche en émotions, c’est le moins que l’on puisse dire !     Tout débute en janvier. Au terme d’une finale éblouissante, Rafael Nadal remporte l’Open d’Australie contre le suisse Roger Federer. L’espagnol, numéro un mondial, remporte ainsi son sixième titre du Grand Chelem (cf l’article « À la découverte du tennis, un sport exceptionnel »). On retiendra, bien évidemment, les larmes de déception du champion helvétique qui font encore frissonner lorsqu’on revisionne la vidéo de la remise des trophées (en ligne sur le site www.youtube.com). De même, il serait insensé de ne pas évoquer la magnifique demi-finale de cinq heures et quatorze minutes qui oppose le futur vainqueur du tournoi à son compatriote Verdasco, en pleine réussite ce jour là. Le gaucher madrilène remet tout. Mais, c’est finalement l’ogre Nadal qui  s’impose sous les applaudissements des spectateurs de la Rod Laver Arena, ravis du spectacle offert. Côté féminin, Serena Williams triomphe en finale contre Dinara Safina qui passe totalement au travers de son match. Elle perd sa première place mondiale aux dépens de son bourreau.

En février, on croit vraiment à la « résurrection » d’Amélie Mauresmo quand celle-ci conclut une extraordinaire semaine par une victoire lors de l’Open Gaz de France. Après deux ans de galère, elle signe de cette manière son retour au premier plan du tennis féminin.

Le mois de mars est marqué par l’exploit de Nadal qui se montre intraitable en finale à Indian Wells face à Andy Murray, après avoir rappelons-le sauver cinq balles de match en huitièmes de finale contre l’argentin Nalbandian. À Miami, deuxième Masters 1000 de l’année (après Indian Wells), Andy Murray sort gagnant d’un beau duel l’opposant au serbe Djokovic en finale et n’est pas loin de lui voler sa troisième place mondiale. En demi finale, Federer , passablement agacé par son niveau de jeu, explose littéralement une raquette devant des spectateurs américains surpris par l’attitude de « Rodg ».

Avril-Juin

En avril se joue un des tournants de la saison. Nadal  remporte  trois grands titres (Monte Carlo, Barcelone et Rome), mais fait l’erreur de confirmer sa participation à Madrid pour disputer le nouveau Masters 1000 dans la flambante neuve enceinte dénommée « Caja Magica».  Par ailleurs Safina reprend sa place de numéro 1 mondiale profitant de la baisse de régime de la cadette des sœurs Williams.

La Samedi 9 Mai, un coup de foudre s’abat sur le tennis français : Richard Gasquet aurait été contrôlé positif à la cocaïne lors du tournoi de Miami. Il est provisoirement suspendu. Malgré cela, le monde du tennis ne s’arrête pas de tourner. En demi-finale du tournoi Madrilène on assiste à une lutte venue d’ailleurs  entre Novak Djokovic et Rafael Nadal. Après plus de quatre heures de match, l’espagnol sort gagnant de ce duel. Cependant, le lendemain, il subira une cuisante défaite en finale contre Federer qui prend confiance dans l’optique de Roland Garros.

En Juin débutent les Internationaux de France, Porte d’ Auteuil. Et l’exploit de la quinzaine revient au Suédois Robin Soderling. Le 1er Juin devant un public parisien totalement acquis à sa cause, il défait le tenant du titre Nadal encore invaincu sur l’ocre du Philippe Chatrier (court central de Roland Garros). Ce dernier, passablement énervé, refuse même une interview à Nelson Monfort, l’emblématique journaliste sportif du groupe France Télévision. Le suédois à la mauvaise réputation atteint la finale où il s’incline devant Roger Federer qui rentre encore un peu plus  dans la légende du tennis. En effet, en remportant son premier Roland Garros, le suisse égale aussi le record de titres du Grand Chelem de Pete Sampras (14). Safina perd sa deuxième finale de suite en Grand Chelem. C’est cette fois-ci une autre russe, Svetlana Kuznetsova qui s’impose et remporte ainsi son second titre majeur après l’US Open 2004.

Juillet-Septembre

Les tournois du Grand Chelem s’enchaînent rapidement dans cette période estivale sur le contient européen, Wimbledon commençant fin juin. D’ailleurs un toit amovible a été installé sur le Central, pour éviter de subir trop de retards dus à la pluie habituelle de Londres. La finale masculine met aux prises Federer, toujours lui, et « l’étonnant » américain Andy Roddick de retour à son meilleur niveau. Ce match restera dans les annales, non pas seulement pour le plus long set disputé dans l’histoire, mais aussi pour son niveau de jeu et son score étourdissant : 5-7, 7-6, 7-6, 3-6,16-14 pour le nouveau recordman de victoires en Grand Chelem. Dans un remake de la finale femme 2008, Serena Williams prends sa revanche sur Venus, sa sœur aînée. Du coté français c’est la bérézina,  avec des résultats moyens lors des deux derniers « majeurs » du tennis et, surtout, après le choc subi par le clan tricolore suite à la nouvelle du  décès de l’un d’entre eux: le jeune Mathieu Montcourt.

Le mois d’Août voit la domination d’Andy Murray sur le ciment américain où il remporte notamment le Masters 1000 de Montréal et subtilise la deuxième place mondiale à Rafael Nadal forfait à Wimbledon. Il ne faut surtout pas oublier le come back de Kim Clijsters, la belge qui, après deux ans de retraite, atteint les quarts de finale à Cincinnati. Apothéose de la tournée sur le sol étasunien, l’US Open voit la confirmation du talent incroyable que possède l’argentin Juan Martin Del Potro. En demi-finale, il expédie en trois sets secs Rafael Nadal qui reprend malgré tout sa place de numéro deux mondial. Del Potro atteint contre toute attente sa première finale en Grabd Chelem où Federer l’attend de pied ferme. Le natif de Tandil trouve la lumière grâce à son coup droit incroyable et, au terme d’un combat homérique, remporte son premier titre du Grand Chelem. Il ne peut retenir ses larmes tant l’émotion est grande pour ce jeune encore inconnu du grand public il y a un et demi de cela. Autre exploit avéré, celui de Clijsters qui, en remportant le tournoi féminin, s’affirme comme une future candidate à la première place mondiale en 2010. L’autre finaliste est aussi une surprise puisqu’il s’agit de la danoise Caroline Wozniacki, 19 ans.

Octobre-Décembre

En Octobre Serena Williams reprend sa  première place mondiale chère à son coeur en remportant le Masters, réunissant les huit meilleures joueuses mondiales, face à Venus, battue sèchement en finale. Safina, l’ex-numéro 1, déclare forfait suite à des douleurs au dos. La saison touche à sa fin quand Novak Djokovic vient à bout de Gael Monfils à Bercy (Masters 1000) devant un public impressionné par les qualités de défense du français. La sensation de la semaine est à mettre au crédit de Julien Benneteau qui élimine Federer au deuxième tour. Le tournoi est aussi marqué par les adieux de Fabrice Santoro et de Marat Safin. À la fin du mois, Nikolay Davydenko remporte le Masters en écartant en finale la « confirmation » de l’année Del Potro.  Soderling atteint par ailleurs les demi finales où ni Djokovic, ni Murray et ni Nadal sont présents. Celui-ci se préserve surement pour la finale de la Coupe Davis en décembre qui voit la victoire des espagnols sur leur terre en ne laissant aucune chance à la République Tchèque, finaliste surprise. Trois jours avant cette finale, Amélie Mauresmo annonce la fin de sa carrière marquée surtout par deux titres du Grand Chelem en 2006, l’Open d’Australie et Wimbledon. La fin d’une année assez sombre pour le tennis français, malgré les bons résultats en général de Tsonga, Monfils, Chardy ou encore Ouanna. Le gratin du tennis mondial se retrouvera dès la mi-janvier 2010 pour la première levée du Grand Chelem à Melbourne. Et la bataille pour la première place mondiale, autant du côté masculin que féminin, risque d’être très serré. Le flop de l’année demeure la malheureuse révélation de dopage d’André Agassi qui a plus qu’entaché ce sport tant apprécié du public français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s