L’économie de la péninsule ibérique et le Tage

En effet, les régions bordant le Tage reposent encore majoritairement sur le secteur primaire, on y  trouve donc essentiellement de l’agriculture et des élevages.

Au Portugal, au Nord du Tage, on cultive du maïs. Au sud du fleuve, du froment, et enfin du seigle près de la frontière espagnole. La vallée du Tage, notamment dans la région de Lisbonne, est cependant en train de s’industrialiser en développant les infrastructures de transport et de communication.

On retrouve la culture du maïs en Espagne, mais ce n’est pas la principale. En effet, la culture la plus importante est celle de céréales, en majorité celle du blé et de l’orge. Il existe également de nombreux élevages de bétail, à laine principalement, ainsi que quelques bovins ou chèvres.

Pour une économie aussi rurale, la présence du Tage est essentielle car elle permet avant tout l’approvisionnement en eau qui lui est nécessaire. En effet, les champs ont besoin d’êtres arrosés et le bétail de s’abreuver. 80% des demandes en eau proviennent de l’irrigation des champs. De plus, les différents barrages situés sur le fleuve représentent une source d’énergie, et donc d’électricité par exemple, pour les villes et industries situées dans les alentours du Tage, on revient ici à l’industrialisation de la région de Lisbonne qui est ainsi facilitée par la présence de cette ressource en énergie. L’utilisation du Tage comme source d’énergie pour les industries n’est cependant pas encore une part très importe de la demande en eau: environ 6%.

Un autre secteur de l’économie qui ne doit pas être oublié est celui du tourisme. Les abords du Tage possèdent plusieurs réserves naturelles parmi les plus grands de la péninsule espagnole, avec une importante biodiversité qui attire les personnes souhaitant découvrir les richesses de la nature. La beauté et la tranquillité du paysage ainsi que les diverses activités de plein air proposées (sports d’aventure, ballades à cheval, voire pêche ou chasse) en font un séjour attractif. Le Tage en lui-même représente une possibilité d’activité de plein air avec des descentes en canoë-kayak. De plus en plus d’établissements ouvrent d’ailleurs pour afin de faciliter ces séjours et activités, ce qui augmente l’activité du secteur tertiaire autour du Tage.

Le Tage fait donc partie intégrante du fonctionnement économique des régions qui se trouve alentour, en permettant la présence d’activités à la fois de l’agriculture et des services.

Écrit par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s