Loterie, voyage et autres curiosités…

« La loterie était le seul événement public auquel les prolétaires portaient une sérieuse attention. Il y avait probablement quelques millions de prolétaires pour lesquels c’était la principale sinon la seule raison de vivre. » In George Orwell, 1984

En 1948, George Orwell théorisait déjà la loterie dans son célébrissime roman 1984. La loterie cristallisait périodiquement les espoirs les plus fous du prolétariat. Elle symbolisait l’ascension sociale, le bonheur, et palliait à toute revendication politique ou sociale. George Orwell, écrivain talentueux et – vous le découvrez peut-être – brillant politicien, en faisait un instrument de manipulation des masses.

En toute modestie, nous avons voulu marcher dans les traces de George Orwell et nous lancer dans la fantastique entreprise que constitue l’organisation d’une loterie. Après moult péripéties administratives dont je vous épargnerai les fastidieux détails et après moult débats emportés, nous finîmes par fixer la date de la loterie le samedi 27 mars. Outre les substantiels subsides qu’elle devait nous apporter, cette loterie constituait une première étape dans la promotion de la péninsule ibérique. En effet, à travers la vente de tickets à Sciences Po., mais aussi au marché, dans les restaurants universitaires ou simplement dans la rue, nous parvînmes à cristalliser les attentes de quelques six cents participants autour d’une corbeille de produits espagnols et portugais. Les participants pouvaient espérer gagner du vin, des pâtisseries, de la charcuterie et de très nombreuses autres spécialités dont les mérites ne sont plus à vanter.

Le jour J, à l’heure H, une foule « trépignante » de curieux s’était réunie dans l’amphithéâtre Bolivar de l’hôtel Chaboureau dans l’expectative de gagner la fantastique corbeille ou, tout au moins, de pouvoir glaner quelques larmes de joie ou de dépit parmi les participants. Je ne vous ferai pas languir plus longtemps, chers lecteurs. Il est donc temps que je vous annonce le nom de l’heureux gagnant de notre loterie. Il s’agit de (roulement de tambours) : Sophie Ranger ! (dont je tairai ici l’adresse pour éviter que des indésirables ne viennent réclamer une part du gâteau).

Mais il serait dommage que l’histoire s’achève par cette fin, si joyeuse soit elle. En effet, le destin nous en réserve une plus surprenante et plus réjouissante encore, si toutefois cela est possible. Vous vous en doutez, cette loterie nous aura énormément apporté. Tout d’abord elle nous permit d’apprendre à gérer l’aspect événementiel (ce qui n’est pas rien), mais aussi à pratiquer le métier de démarcheur, à éplucher le code civil pour trouver l’article concernant les tombolas et autres loteries. Mais, surtout, cette loterie nous apporté de l’argent. Je sais, la considération peut paraître bien terre-à-terre et bien bassement matérialiste. Cependant, grâce à cette loterie, je suis en mesure de vous annoncer –et cet article fait figure de communiqué officiel- que nous PARTONS en Espagne et au Portugal afin de réaliser notre projet ! Le projet ParTage acquiert enfin une dimension concrète et certaine !

Le voyage se déroulera du samedi 24 avril au mercredi 5 mai et nous vous invitons à suivre notre périple au travers des différents moyens de communication que nous mettrons à votre disposition.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s