« J’ai été un dossier perdu » Témoignage de Kévin Parthenay sur sa troisième année à SciencesPo

L’expérience « hors des murs » de notre estimé responsable pédagogique n’avait pas débuté, vrai dire, de manière idyllique. Brillant étudiant à l’IEP de Lille, il avait réussi à obtenir une affectation à la prestigieuse Jawaharlal Nehru University, meilleur institut de sciences sociales en Inde. Il avait en outre consciencieusement préparé ses conditions d’arrivée ; sa chambre d’étudiant, sa valise pleine d’anti-moustique, et son anglais le plus élaboré… Quelle ne fut pas sa stupeur lorsqu’il reçut, à deux semaines du début des cours, un appel de l’administration de Lille qui lui annonçait que son dossier avait été irrémédiablement « perdu » ! Monsieur Parthenay était alors loin de se douter, lui qui décrit la situation qu’il a vécu à cet instant comme « chaotique », que son rêve indien se terminerait en romance à l’italienne.

Car, en fin de compte, un choix précipité parmi les universités restantes lui fit poser bagage à Milan. Le succès qui a couronné la manière dont il fit face à cette situation improbable serait à même à donner du baume au cœur à tous les 2A qui se sentent déçus de leur affectation. Sa clé : la curiosité et l’envie d’apprendre. En effet, assister à un premier cours de droit international dans une langue que vous ne comprenez pas est, au-delà d’une expérience marquante, une source potentielle de découragement. Sauf si vous le choisissez volontairement, et que vous voyez en tout apprentissage une richesse. Mr Parthenay – qui par ailleurs a obtenu de meilleurs résultats aux partiels de fin de premier semestre que certains italiens – insiste sur ce point, faisant remarquer la grande liberté qui empreint toute troisième année à l’étranger, lui qui a pu explorer ainsi la science politique et la diplomatie, via un module de « modélisation des nations unies ». « C’est pour la première fois l’opportunité d’étudier quelque chose qui vous intéresse vraiment » souligne-t-il. Une liberté qui s’exprime également dans les choix des enseignements et des spécialisations une fois sur place. « Cette troisième année est un moment particulier dans votre vie d’étudiant. C’est un des seuls moments où vous êtes absolument libres de faire ce que vous voulez, sans obligations professionnelles. »

A ce propos, notre responsable pédagogique confie « être tombé amoureux de l’Italie ». Car, vous le devinez bien, le jeune Kévin en a profité pour s’imprégner de l’esprit milanais, haut lieu de culture, de rencontres, et… de festivité. Le jeune étudiant qu’il était avait réussi à intégrer le cercle de connaissances de ses colocataires, originaires de la ville, avec lesquels il formait un ensemble assez hétéroclite. C’est donc en bonne compagnie qu’il a appris la tradition de l’ « aperitivo » (ayant clairement fait comprendre qu’il existe à Milan, sur les rives du fleuve « Nirone », « des kilomètres de bars ») autant que la splendeur du Nord de l’Italie, au sein de laquelle il a aussi énormément voyagé. « La troisième année est primordiale parce qu’elle permet de se découvrir soi-même » glisse-t-il. Sûrement parce qu’elle contraint à s’adapter, à tisser un réseau amical susceptible d’être durable, et confère la possibilité de voyager.

A la question «  Votre 3A a-t-elle été déterminante pour la suite de votre carrière ? », Mr Parthenay répond de manière nuancée, envisageant plutôt une influence indirecte, à l’image d’une « confirmation » de ses affinités premières vis-à-vis de la science politique par exemple. « C’est un bon moyen pour vérifier si ce vers quoi vous pensiez vous orienter vous plaît » assure-t-il. « L’important est de ne pas tomber dans le piège du repli, de l’envie d’enfermement, cette sensation que l’on a lorsque que l’on est rassasié de nouveauté. Je n’ai d’autre conseil que celui d’être conscient de cette richesse qui est à portée de main, et d’en profiter à 3000% ! ». Une suggestion que l’on pourrait facilement ériger en philosophie de vie.

Témoignage recueilli et retranscrit par Enzo Bonnaudet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s