Haïti: Le rythme politique et le discours Carnavalesque

Alors que Port-au-Prince fête Carnaval – unique célébration en Haïti où citoyens de toutes origines sociales, allant des nantis de la capitale aux paysans du fin fond des provinces se rassemblent- les mouvements anti-gouvernementaux ne cessent de déstabiliser le pays. Depuis octobre 2014 Haïti est dans une impasse sérieuse, une crise politique dont la conséquence est un ralentissement des projets sociaux de l’administration Martelly. Cette crise est le fait d’élections législatives qui n’ont pas eu lieu au mois d’octobre dernier à cause d’une mauvaise coordination entre l’exécutif et le parlement. Les partisans de Martelly accusent un groupuscule de sénateurs de l’opposition d’avoir bloqué toutes procédures politiques permettant de sortir de l’impasse. Pendant ce temps, les militants du parti Lavalas prennent les rues pour essayer de renverser le pouvoir. Le parti Lavalas est un parti radical dont le chef Jean Bertrand Aristide est récemment revenu d’exil après avoir fait sombrer le pays dans la violence et l’anarchie entre 2000 et 2004 lors de son deuxième mandat en tant que président de la République. Aristide est une figure politique majeure en Haïti. Tant bien que mal. Le peuple l’acclame, l’international le condamne. En effet la communauté internationale, et la France en particulier, font pression pour que cet homme comparaisse devant un tribunal.

Par ailleurs, depuis le départ du gouvernement du premier ministre Laurent Lamothe, les proches du président, ses conseillers, la commission qu’il a mis en place pour instaurer une stabilité politique en Haïti, et l’ambassade américaine espéraient un retour à la normale dans le pays, et par “normale” j’entends un retour au développement économique et social du pays, un retour aux projets qui permettent à la fois une amélioration des conditions de vie de l’immense majorité des citoyens pauvres -qui cumulent les petits boulots-, et une nette augmentation de l’investissement étranger en Haïti.

Malheureusement le départ de Lamothe n’a pas suffit à calmer les tensions. Le prix de l’essence, à la hausse en Haïti alors qu’il est à la baisse ailleurs, la vie chère, le désordre instauré par les irresponsables de l’opposition politique, sont autant de causes de frustration qui suffisent pour provoquer la panique dans les rues et gâcher tout le progrès réalisé ces quatre dernières années !

Mais pour l’instant oublions le verbiage politique car on fête le Carnaval à Port-au-Prince. Cette semaine c’est la magie qui règne dans la capitale. Le Carnaval haïtien c’est le doux goût du rhum à midi, c’est le parfum de la canne à sucre sous le soleil chaud de cette saison festive, c’est la chaleur des foules qui dansent et transpirent au rythme d’un roulement de tambour qui dure jusqu’à la tombée de la nuit, c’est le son des trompettes qui annonce l’arrivée des reines du Carnaval. Ces foules étourdies qui se mêlent l’espace d’une semaine avec les nantis de Port-au-Prince, sont les mêmes foules qui d’ici mercredi recommenceront à prendre les rues pour essayer de faire chuter Martelly, Martelly qui avant son mandat faisait danser ces foules sur le son de sa musique pendant le Carnaval.

Ainsi va la vie dans le meilleur pays au monde ! Certes la vie politique et sociale haïtienne relève du folklore, des petites histoires qui outragent le petit coeur fragile des biens pensants des pays riches, mais ce pays donne surtout l’envie de découvrir ce peuple et cette terre fertile aux braves aventuriers à la recherche de sensations fortes au coeur des Caraïbes. Si Haïti est en 2015 une destination touristique majeure selon certaines agences internationales, ne serait-ce pas justement grâce à ces derniers?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s