L’administration décide de recruter désormais directement des deuxièmes années

Article écrit par Adèle Lepoutre sur une idée originale de Simon Boucher.

C’est ce qu’a appris en exclusivité le Mural ce mercredi 1er avril : lassée des tensions avec les 1A, l’administration a décidé de recruter directement des 2A. Cette décision radicale intervient juste après un événement grave qui, on peut le penser, a mis le feu aux poudres : Bruno Latour s’est en effet plaint auprès la direction d’avoir retrouvé des phallus dessinés au crayon de papier sur le rapport contenant les résolutions du MUCOP21. « Désormais ça va marcher au pas, rigueur allemande pour tout le monde », a lancé le directeur du campus Tulman Tirpin, sans que notre envoyé spécial sache toutefois s’il parlait de la mesure évoquée plus haut ou de la déclaration d’Angela Merkel évoquée par nos confrères du Monde.

Yvonne Nobideau assume son accord avec la décision : « les 2A sont clairement plus beaux, plus forts, plus intelligents : la 1A n’est qu’une étape de finition, une sorte de gestation d’étudiants non achevés qu’il me paraît tout à fait pertinent de supprimer. Je tenais à vous le préciser, cordialement », nous confie-t-elle. Quentin Perthanay va visiblement dans le même sens : « c’est vrai que les costards vont quand même beaucoup mieux aux 2A ».

Le directeur de la vie étudiante Demas Tofaye lui, n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet mais a tenu à nous assurer que les ballons de handball étaient bien commandés.

Qu’en est-il du côté des étudiants ? « Nous pensons à mettre en place des ateliers de formation au fayotage et à la séduction de l’administration à destination de tous les nouveaux élèves, puisque c’est visiblement une lacune chez les 1A » déclarent Georges et Valentin*, étudiants en 2A. « C’est vrai que c’est quelque chose que nous n’apprenons pas tous au lycée, au même titre qu’écrire des phrases prétentieuses et vides de sens pour finir son paper ; il est dès lors injuste que les étudiants naturellement fayots soient avantagés par rapport à d’autres moins à l’aise, cela crée de la reproduction sociale » renchérit l’UNEF.

L’équipe de projet collectif Gala quant à elle, nous a contacté pour nous annoncer la création d’un Nacho Effort Exceptionnel qui sera remis au 1A ayant réussi à avoir la moyenne tout en étant vraiment actif dans un projet collectif : « dans cette période sombre de mesures punitives, il nous semblait important de lever le tabou sur l’engagement et l’initiative individuelle, fait rare et souvent fortement stigmatisé chez les 1A ».

Malgré avoir tenté de contacter toute la journée des 1A pour avoir leur avis sur la question, ceux-ci n’ont pas souhaité répondre à notre sollicitation : « pas le temps », « trop de travail », « bite », nous ont-ils répondu. L’un d’entre eux a avoué ne pas être au courant de la décision car il pensait que c’était encore le MUCOP et avait donc passé la journée aux Salons de Blossac.

*les prénoms ont volontairement été modifiés car Simon et Matèu souhaitaient conserver leur anonymat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s