Chers zoiseaux, chers Saltamontes: la scène est à vous!

Envie de pleurer, de rire pendant la semaine du Festival ? Cela tombe bien.  Cette année, la troupe de théâtre Saltamontes a choisi de jouer l’une des comédies incontestablement les plus drôles de la fin du XXème siècle signée Jean Anouilh : Chers Zoiseaux. Le muraliste curieux que je suis a rendu visite à la troupe lors d’une de leurs répétitions pour découvrir ce qui nous attend le jeudi 16 avril prochain ! Derrière l’illusion d’une atmosphère détendue qui se ressent en rentrant dans le gymnase des Feuillants où la troupe travaille d’arrache-pied sur sa pièce jusqu’à minuit, se mêlent des sentiments de joie mais aussi d’angoisse. Nos jeunes talents sont en effet déterminés à nous faire rire en respectant le thème du Festival : « Jeunesse lève-toi! ».

Chers zoiseaux, c’est l’histoire d’une famille qui explose : les jeunes préoccupés par leur ego parlent de politique sans aucun fond, les moins jeunes s’affrontent dans un récit mêlé de jalousie et de tromperie, et à cette cacophonie humaine vient s’ajouter des cris de bébé et de paon qui rythment  la pièce. Cet Hymne à la discorde reste un hymne à l’humanité par les révélations qui se font, par le sentiment de jeunesse qui se sent à la fin de la pièce. En assistant à la répétition des Saltamontes, je ne pouvais m’empêcher d’applaudir. C’est un travail remarquable, révélateur d’une troupe soudée et déterminée. En interrogeant Carla et Julian, les chefs de la troupe, je m’aperçois qu’il y a un point commun entre eux : pour chacun, ce qui fait le pilier des Saltamontes, c’est cette recherche de lien avec les membres, basée autour de leur amour du théâtre. Amateurs de théâtre, ils choisissent ensemble la pièce tout de suite après l’annonce du thème du festival par le BDA. Carla m’indique qu’ils ont ensemble choisi Chers zoiseaux en décembre et qu’ils ont commencé à travailler dessus tout de suite après l’école d’hiver de SciencesPo, c’est-à-dire début février. Deux mois et demi donc avant le jour J, pour monter un jeu de rôle dans une atmosphère qui reste agréable et sympathique. Si sympathique que quand je demande à Julian de me raconter une petite anecdote des répétitions avec la troupe, il me raconte l’histoire de la braguette d’un des comédiens (Christian) qui ne se ferme pas lors du tournage des vidéos pour l’entracte de leurs pièce.

Ambiance amicale où chaque acteur ressent sa responsabilité, où chacun vit sa passion dans les plus fins détails. Pour Miguel (un autre comédien) le défi c’est d’essayer de ne pas avoir l’accent colombien. « Pas facile de mémoriser les textes et de les jouer avec une prononciation et l’accent frenchie des chefs de la troupe ! » me dit-il. Pour Pauline, son plus grand challenge a été de se mettre dans la peau d’une petite fille mal élevée et dévergondée, tout en prenant la voix d’une enfant gâtée. Elle en garde un très bon souvenir car comme elle me dit « Quand j ai lu la pièce j’ai beaucoup aimé ce personnage, parce que justement elle dit des choses qui sont drôles à personnifier. Mais c’est vrai que jouer c’est dur, car à la fois il faut jouer le côté très “petite fille” du personnage et son côté un peu plus mûre. C’est pour moi un challenge justement d’incarner le rôle dune petite fille de manière sérieuse. »

 

Voici donc le portrait d’une troupe prête à tout pour nous plaire dans quelques jours, pour nous faire découvrir le délire des « oiseaux qui font caca partout », pour nous faire découvrir le politique sous un angle particulier. C’est le portrait d’une troupe soudée qui n’oublie pas les occasions spéciales : quand à minuit l’heure de la fin de la répétition a retenti, tous les membres du groupe ce sont mis à chanter : « Joyeux anniversaire Christian ! ». Et si vous pensez, chers lecteurs, que leur prestation pour le Festival symbolisera le bouquet final d’une longue année de travail pour notre fine équipe, détrompez-vous parce que tout de suite après le Festival, les Saltamontes commenceront a préparer leur prochain acte pour le Minicrit!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s