BIG AMNESIC BROTHERS

2669 : projet de loi numéro 2669. Déjà tatoué à l’encre invisible sur nos nuques.


Ce dimanche 19 avril, le Président de la République Française, François Hollande, faisait suite aux remarques de plusieurs députés de la Commission de réflexion sur les Droits et Liberté à l’ère du Numérique, traitant du nouveau projet de loi relatif au renseignement. En réponse, notre bon François convoque le Conseil Constitutionnel, après avoir saisi les Conseillers délégués au Droits de l’Homme dans la journée du 16 avril. Personne n’est sans connaître les hauts faits d’armes passés de Christiane Taubira, allant de subtiles lois mémorielles à de suaves mesures anti-laïcité, en passant, reconnaissons-le, par quelques lois utiles qui firent d’elle une fort symbolique Garde des Sceaux. Mais aujourd’hui, derrière Manuel Valls et secondée par Jean-Yves Le Drieu et Bertrand Cazeneuve, elle signe ce projet de loi en procédure accélérée, artifice de feu, passe-passe devant les yeux de la Nation.

Veste et cravate réversibles ? Amnésie ? Cette amnésie même qui fait d’un politique « défenseur des libertés individuelles », ou d’un politique franchement néolibéral, un soudain républicain voulant défendre la patrie de l’ennemi terroriste, « obscurantiste » diraient certains… Cependant, il est vrai que définir précisément les règles d’habilitation de mesures d’écoute et de surveillance qu’on appelle « faible signal », c’est-à-dire pouvant concerner les communications du portable de votre mère, l’ordi de mamie ou les téléchargements depuis votre propre tablette, c’est nécessaire. Pourquoi ?

Parce que ces techniques sont utilisées de façon clandestine, et que leur donner un cadre légal en fondant l’autorité administrative du CNCTR (Conseil National de Contrôle des Techniques de Renseignement) pourrait permettre d’éviter les abus, de visibiliser.

Monsieur Valls, qui tirait à boulet rouge sur le spectacle du méchant ogre noir de la République, se préoccupe désormais des « conditions de décision libre et souveraine » rendues possibles par la « fonction de connaissance et d’anticipation » inscrite au Livre Blanc de la Défense. Quelques amis de l’ogre risquent de finir en cage, même si au fond cette loi n’est pas un risque de terreur totalitaire. Le truc super, c’est que maintenant l’espionnage ne sera plus que pour l’étranger, nous aussi on aura droit à notre part de la biscotte, jusque dans nos lits, jusque dans les prisons, jusque là où même la police a perdu l’habitude d’aller. Partout. On entendra le souffle léger et rassurant des IMSI Catchers qui ont fait fureur devant l’Assemblée, au risque que ces derniers se noient dans la masse de nos petits péchés, et que l’obligatoire vigilance d’humains qualifiés soit bernée par le flux constant de nos vices, brouillant le vrai danger. Partout, pour des mots.

On entendra le souffle léger et rassurant des IMSI Catchers.

Merci Sister, merci Brother. Tu n’es pas encore « Soledad », même si nos relations sont anomiques et qu’on organise tout sur internet, du dîner d’amis au massacre à la bombe artisanale, ni vraiment « Big », même si tu n’existes pas sauf pour nous surveiller et nous punir, comme l’Etat-Providence. Tu es amnésique, Brother, et de ces frères-là sortent les grands rassemblements, les yeux fermés du leader, la mauvaise foi, la vertu exposée et la démocratie libérale écrasée sous les semelles, sur le routinier trottoir du matin, celui qu’on emprunte pour aller travailler, puce numérotée dans la poche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s