Les droits des homosexuels et le Mexique

Le 5 Mai 2016, le président du Mexique annonce un projet de loi à niveau fédéral : le mariage pour tous. Sans être encore une réalité, cette déclaration suscite une vague de mobilisations au sein de la société mexicaine. Depuis, des prises de positions polarisées, des revendications des minorités et nombreuses manifestations, aussi bien à faveur que contre le projet de loi, constituent les moteurs du débat. Ce débat illustre une situation des droits du collectif LGBT du moins particulière.

 

            Le mariage pour tous n’est pas une question nouvelle au Mexique. Bien au contraire, le sujet se retrouve au centre de plusieurs discours politiques et dix états, dont Ciudad de Mexico, Jalisco et Michoacan, bénéficient déjà de procédures légales permettant le mariage homosexuel. De plus, l’ensemble du Mexique reconnaît, au niveau légal, les mariages ou unions civiles effectués dans d’autres jurisprudences. Ceci suppose que n’importe qui bénéficie de ce statut légal en dehors du Mexique conserve le statut à l’intérieur du pays. Depuis ce point de vue, le Mexique paraît assez ouvert par rapport à d’autres pays du continent latino-américain, dans lesquels l’homosexualité est passible de prison. Il y a donc bien une protection des droits du collectif gay que place le Mexique comme un candidat légal plutôt ouvert envers ce projet de loi.

 

            Pourtant, la réalité pratique se distingue nettement des discours politiques. La discrimination envers les homosexuels reste accablante avec une moyenne de 4 homicides par mois. Ces chiffres paraissent pourtant négligeables comparés aux estimations. La Comission Citoyenne contre les Crimes de Haine par Homophobie estime qu’environ trois crimes sur quatre ne sont pas dénoncés. De plus, le manque d’intérêt de la police et des institutions judiciaires garantit l’impunité dans 98% des cas menés en justice. Encore plus terrifiant, 11% des cas de discrimination constituent de menaces et des extorsions de part de la police et des fonctionnaires publics selon une étude réalisée par l’UAM. Les lois de protection du collectif LGBT paraissent alors être des mots vides, incapables de garantir le respect des droits reconnus au niveau fédéral.

 

            Cette forte discrimination a niveau institutionnel n’est malheureusement qu’un reflet d’une société fermée sur des idéologies traditionnelles. 71% des jeunes mexicains affirment ne pas vouloir des droits égaux entre hétérosexuels et homosexuels. À l’intérieur même des familles, le rejet d’un fils homosexuel atteint des niveaux alarmants avec une non-reconnaissance des cadavres homosexuels supérieure à 40%. Ce rejet est d’ailleurs encouragé par certaines institutions, particulièrement par l’Église catholique. En effet, cinq jours après le tremblement de terre au Chili, en 2010, l’évêque de León, Guanajuato, affirma que les catastrophes naturelles sont causées par la tolérance vis à vis des homosexuels. De propos semblables sont intégrés dans les médias et témoignent d’une réalité sociale extrêmement violente envers les homosexuels.

 

            Considérant ces données, la légalisation du mariage pour tous semble une réponse peu adaptée pour l’amélioration des droits des homosexuels. Certes, les instances légales constituent un pilier indiscutable de la société, mais elles ne sont utiles que si elles peuvent être appliquées. Ceci n’étant pas le cas, il faudrait peut-être s’interroger sur l’efficacité des moyens mis en place. Déjà, de nombreuses campagnes de sensibilisation sont menées à bout aussi bien par les gouvernements que par des organisations privées. La lente évolution de l’opinion publique indique une possible amélioration de la situation. Les sociétés prennent du temps à évoluer, mais les premiers pas ont été faits et les débats plus actuels concernant le mariage pour tous vont peut-être encourager la réflexion et l’action au sein de la société méxicaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s