Les crypto-monnaies: les monnaies du futur?

Le phénomène des crypto-monnaies continue à la hausse. Avec des fluctuations qui tournent déjà dans les 15 000 dollars américains, le bitcoin se positionné comme une monnaie de grande capacité et de forte croissance. En effet, des sauts de 20% en quelques heures ne sont pas étranges dans le marche du Bitcoin, malgré le scepticisme initial qu’entoura sa création il y a presque 9 ans déjà.

Contrairement aux monnaies communes qui possèdent des marques et des impressions concrètes et spécifiques à chaque pays, le bitcoin est une monnaie virtuelle dont la régulation ne passe ni par une entité bancaire, ni par une autorité étatique. Cette condition élève des doutes: la valeur des monnaies n’est stable que si leur nombre est régulé et leur légitimité validée par une entité de contrôle. Sans ces facteurs, qu’est-ce qui nous empêche de répliquer l’algorithme d’un bitcoin et d’en produire infiniment, réduisant sa valeur finale à 0?

La réponse se trouve dans les usagers du système et dans le design intelligent du Bitcoin. D’une part, le bitcoin est équipé d’une double clé (une publique est une privée) destinées à permettre à n’importe qui de confirmer l’identité de celui qui fait une transaction. Ces deux clés interagissent entre elles de sorte que nul autre que le propriétaire peut accéder aux bitcoins. Étant celles-ci uniques, la reproduction massive de l’identité virtuelle des bitcoins devient impossible. D’une autre part, ce sont les usagers eux-mêmes qui contrôlent le flux de transactions. Chaque usager peut construire une base de données qui regroupe les transactions en bitcoin qu’il observe sur un temps X. Ces compte-rendus sont ensuite comparés afin d’identifier toute fraude. Pour que le système soit viable, des rémunérations en bitcoin sont données aux usagers qui contribuent le plus à réguler le marché du Bitcoin.

Si bien ce système n’est pas infallible, la croissance de la valeur du Bitcoin semble bien mettre en evidence qu’il y a une confiance suffisante de la part des usagers. Et c’est bien cette confiance que permet la naissance de plusieurs autre crypto-monnaies et leur utilisation de plus en plus courante. En conséquence, la reconnaissance du bitcoin comme forme de payement de la part de plusieurs entreprises, même en dehors des marchés virtuels, constitue un facteur de plus pour la reconnaissance définitive des crypto-devises.

Cette évolution constitue pourtant un danger potentiel, puisque le monopole financier de l’État est renversé au profit d’entités privées. Ce risque, bien connu par les gouvernements, est une des raisons pour lesquelles plusieurs résistent à considérer les crypto-monnaies comme des monnaies valides. La volatilité des monnaies est, à sa fois, une des raisons pour lesquelles ces monnaies restent plutôt dans la sphère de la spéculation et ne sont pas encore utilisées de façon curante dans le financement de projets concrets ou encore, dans la consommation quotidienne. Il existe dès lors un dilemme sur la légitimité des monnaies détachées de tout système financier connu jusqu’a aujourd’hui, mais dont les effets sont indéniables.

Entre ces effets, on pourrait citer la contribution conséquente des crypto-monnaies à la croissance économique de l’Amérique Latine. En effet, un rapport de Wall Street indique que la valeur de cette monnaie et la croissance économique de la région vont de pair. Après tout, les crypto-monnaies permet aux entrepreneurs latinoaméricains de faire des opérations à une échelle globale et dynamisent les économies. Ceci est particulièrement vrai dans des pays où les sources conventionnelles de monnaie sont fortement contrôlées. Dans le cas du Venezuela, l’utilisation du Bitcoin permettrait d’évader le fort contrôle du gouvernement sur l’économie, et ainsi permettre aux citoyens de s’emparer des biens de premiere nécessité qui font défaut en plusieurs grandes villes. Même dans des économies comme le Brésil, les experts prévoient un effet bénéfique des cryptocurrencies, puisqu’elles baissent les couts de transaction et permettent ainsi une plus grand affluence de capitaux. Finalement, à un niveau régional, ces nouvelles monnaies ont pour effet d’attirer des investisseurs d’Europe, du Canada et des États-Unis. Elles ont donc un effet de dynamiser l’économie, au moins selon les dernières prévisions. Avec ce nouvel phénomène, des jeunes formés de l’ère numérique sont fortement demandés, et le marché du travail se retrouve donc dynamisé.

Les crypto-monnaies sont alors un phénomène tout à fait nouveau qui éveille de forts débats par rapport à leur légitimité et leur évolution. Si bien il est encore tôt pour prononcer un avis définitif sur leur permanence à long terme, il semble difficile de nier que leurs avantages à court terme constituent un atout important dans le marché mondiale des devises.

-Daniela Gonzalez Carrion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s