LA FILIÈRE CANNE À SUCRE SUR LE POINT DE DISPARAÎTRE ?

Vous n’avez peut-être pas entendu parler des nouvelles réformes mises en place dans le monde agricole en France mais aussi au niveau de l’Union Européenne. Même si nous oublions parfois de tourner le regard vers l’agriculture, la nouvelle politique agricole semble être un pas important pour les pays européens.

En effet, il a été décidé d’innover en enlevant à partir du 1er Octobre 2017 les quotas de production, plus spécifiquement ceux de la filière sucrière (canne à sucre, betterave sucrée, etc.), fixés depuis des décennies, dans les pays membre de l’Union Européenne. C’est une initiative qui semble favoriser l’UE dans le cadre de l’agriculture puisque cette révolution permettrait de mieux répondre aux réalités de la production alimentaire, aux besoins des agriculteurs, en prenant également en compte les aspects environnementaux et commerciaux des récoltes. C’est ainsi que le nouveau système européen ouvre un marché au sucre.

Néanmoins, nous oublions ou négligeons parfois que les décisions européennes ne sont pas bénéfiques à TOUS les territoires. L’île de la Réunion, département et région d’Outre-mer si loin du territoire Français, a pour tradition la culture de canne à sucre. La canne à sucre est devenue bien plus qu’un produit commercial : c’est un atout régional mais aussi européen notamment par l’exportation d’une grande partie du sucre ou du rhum produits sur l’ile. « Li lé sucré et li lé bon ». La filière canne fait vivre la Réunion ; elle joue un rôle important au niveau de l’économie, mais aussi au niveau de l’emploi, tandis que le taux de chômage reste ahurissant ; et de l’alimentation en électricité de la population une partie de l’année.

Qu’elles sont les conséquences majeures de la fin des quotas à la Réunion ? C’est bien beau d’organiser un marché du sucre, mais il n’est pas en faveur de cette petite île. Le marché s’accompagne de concurrence notamment à l’échelle mondiale. S’il n’y a plus de quotas, les prix ne sont plus fixes. La concurrence est rude face aux grands producteurs asiatiques ou américains qui vendent leur sucre à bas coût. Le sucre réunionnais se ferait surement écraser parmi les nombreux producteurs mondiaux. À l’échelle européenne les pays en sortiront gagnants. Mais une petite île qui vit essentiellement grâce au tourisme et à l’agriculture se retrouve en panne !

Et les agriculteurs ? Ils souffrent beaucoup des anciennes politiques de l’Union Européenne. Réduction des aides, projets de suppressions des aides, et puis qui encore ? Déjà qu’il est difficile à la Réunion de vivre pleinement de l’agriculture, pensez-vous vraiment que ce projet est en faveur des agriculteurs réunionnais ? C’est un danger qui courre… On se dirige peut-être vers la fin de la filière canne à sucre, déjà que les politiques mises en œuvre sur le territoire visent davantage le tourisme et l’attractivité territoriale que de favoriser et de faire vivre les agriculteurs. De plus, avant la « Koup Kan », les agriculteurs manifestaient dans les rues pour l’augmentation du prix de la tonne de sucre. La suppression des quotas et la création d’un marché ne ferait qu’empirer la situation, si la Réunion ne fait pas le poids face aux producteurs internationaux. En tout cas cette « réforme » fait scandale aux Mascareignes !

Un fort impact pourrait aussi avoir lieu sur les récoltes. L’on est terrifié à l’idée d’une moins bonne récolte, voir peut-être des planteurs qui ne pourraient pas achever la coupe. Où nous amène cette nouveauté ? À une forte marginalisation du département d’Outre-Mer ! Déjà la distance avec l’Hexagone pénalise fortement la Réunion. Si la filière canne à sucre est endommagée c’est une population entière qui subit les conséquences, un île mécontente, souffrante et en difficulté.

-Eva Fontaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s