Porte tableau mural

Porte tableau mural

Les différentes sortes d’accrochage du tableau au mur :

Accrochez bien vos tableaux avec du crochet et quelques coups de marteau. A part le cochet, opte aussi pour la cheville, étant donné qu’elle est aussi un moyen d’accrochage traditionnel. Pour cela, il faut avoir autant de plusieurs types de cheville que de surfaces murales existantes . Par exemple : cheville pour de béton, cheville pour de brique, ou parpaing, ou plaques de plâtre. La cheville universelle s’adapte à toutes les parois qu’elles soient pleines ou creuses. Mais à l’exception du béton cellulaire, les chevilles pour le béton cellulaire sont spéciales). Ces chevilles pour béton cellulaire ne peuvent être utilisées sur d’autres matériaux. Sa charge maximale est aux environs des cinquantaine de kilos. Il y a aussi la cheville expansive ,utilisée pour les fixations lourdes car elle est capable de s’élargir à l’intérieur d’une paroi pleine pour en combiner la forme et peut se caler autour du trou dans un mur creux.

L’accrochage d’un tableau :

  • Aujourd’hui, on peut utiliser une colle extra-fortes pour la fixation des tableaux relativement lourds, car cette colle peut soutenir des charges plus de 100 kgs.

  • Généralement, la cimaise est une moulure à la quelle on peut soutenir un crochet, ou plusieurs selon le nombre de tableaux. Cette cimaise est une composition d’acier ou d’aluminium, elle s’avère très pratique pour la fixation d’un tableau sans perforer, car vous pouvez additionner de nouveaux tableaux sans devoir perforer le mur à chaque fois. Aujourd’hui, les murs d’une salle d’exposition sont indiqués par ce terme.

  • La dimension de la cimaise dépend toujours le poids maximal qu’elle doit soutenir : Plus elle est large, plus elle est résistante. Habituellement, une cimaise ajustée est en mesure d’accrocher des tableaux dépassant la centaine de kilos.

  • Accroche murale Velcro ou bien dit : scratch. Elle n’a pas besoin de faire le trou dans le mur. Elle est conseillée pour les charges légères de quelques kilos.

  • Ruban adhésif double face : C’est un mode de fixation réservé pour le port. Sa charge peut soutenir quelques dizaines de kilos.

  • Pâte à fixe : C’est un produit vendu sur le marché. Son nom aussi est de Patafix de UHU. La pate à fixe ne supporte qu’à petite charge de 2 à 4kg sans perforer le tableau. Elle s’adapte à un très grand nombre de surfaces.

Les différents types de fixation murale :

Généralement, le poids de votre cadre compte bien. On a l’avantage d’utiliser comme les chevilles, de la colle ultra forte ou des cimaises pour des tableaux lourds. Par contre, une accroche murale velcro, de la pâte à fixe ou de l’adhésif double face admettent aux charges plus légères. N’oubliez pas de poser la question sur vous-mêmes, à qui appartiennent les murs ? Bien sûr, si vous êtes propriétaire, n’hésitez pas de perforer vos parois sans avoir de compte à rendre, car vous êtes libre.

Tandis que, si vous n’êtes pas propriétaire mais locataire, il est conseillé de fixer un tableau sans perforer. Tôt ou tard, vous décidez de quitter la maison, vous vous éviterez de très mauvaises surprises de l’état des lieux. D’autant plus, il est mieux

4 manières de bien poser votre tableau :

-Misez bien sur un axe vertical où votre tableau doit se poser. Noter bien les dimensions du cadre sur une feuille, puis tracez les espaces entre les attaches et le bord du cadre de façon à ce que vous pouviez reporter le schéma sur feuille sur le mur.Utilisez toujours un niveau à bulle de grande taille pour cocher l’emplacement.

En général, la cheville plastique est conseillée pour le support.La cheville à expansion est la bonne solution pour le mur ou d’une cloison en Placoplatre. Sur l’emballage des chevilles, il y a toujours une indication pour ne pas oublier de vérifier la concordance entre les diamètres des forets, des chevilles et des vis.

-Pour poser et percer la cheville, percez d’abord le trou au diamètre requis par la cheville dans le mur, à l’aide d’une perceuse à percussion.Enfoncez-la s’il s’agit d’une cheville plastique ou s’il s’agit d’une cheville à expansion, bloquez-la avec la pince à cheville à expansion. En effet, cette cheville peut entrer simplement dans le trou jusqu’à sa moitié. Et encore, il faut prendre un marteau pour l’enfoncer jusqu’à sa place réelle. Quand le perforage n’est pas suffisant, enlevez la cheville et perforez encore à nouveau. Il faut bien régler la perceuse à la bonne position sur sa longueur pour vous esquiver cette difficulté .

pour poser le tableau, les vis ou du piton à vis dans la cheville  doivent bien placés. Il faut bien regarder que si la cheville bouge, donc le trou n’est pas au bon diamètre ou bien qu’elle n’est pas adaptée au matériau. Changez-la et exposez ensuite votre tableau. L’accrochage du tableau a besoin d’une vérification du niveau à bulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *